Thierry Joyeux photographe brestois Brest avec appareil photo argentique traditionnel prise de vue photographies clichés artiste art appareil à soufflet clin d'oeil Bretagne tourisme touriste

Mon regard sur cette exposition

Issu de la photographie argentique, j'ai toujours eu le souci, comme beaucoup de photographes, à l'époque, d'arranger mes photos ; attention, cela ne veut pas dire "bidonner" une image, mais lui donner un rendu en fonction du message, de la sensation, du sentiment que l'on souhaite partager avec le spectateur de l'image, un peu comme un musicien qui choisit tel ou tel arrangement en fonction de sa musique. Pour cela, on pouvait utiliser des filtres, des pellicules différents, des papiers au contraste plus ou moins élevé, des masques sous l'agrandisseur... enfin une panoplie d'artifices techniques afin que la photo reflète l'expression du photographe. L'arrivée du numérique a amplifié cette offre d'arrangements, parfois excessive dans son utilisation, mais néanmoins très créative. Dans cette exposition photo sur les cimetières de bateaux, j'ai utilisé ces techniques, afin de sortir ces coques, qui ne sont plus des bateaux, de ces lieux funestes, souvent à l'atmosphère dramatique, pour leur redonner l'expressivité d'un passé rempli de vie, de souvenirs. Pour certains marins, ces coques renferment toujours l'âme des pêcheurs qui ont travaillé à leur bord ; allons les découvrir...